La Nativité


La Nativité, acrylique sur bois, 25 x 20 cm, acrylique sur bois.

La naissance de l’enfant Jésus a eu lieu dans l’entrée d’une petite ruelle d'un quartier de Montréal. La crèche, à gauche de l’image, avec Marie debout, Joseph agenouillé et le nouveau-né couché sur le manteau bleu de la Vierge coïncide avec l’enluminure d’origine. L’âne et le bœuf sont aussi à l’abri dans cette crèche en bois installée contre une maison dont on voit à peine un mur en béton et la partie basse d’un balcon. Il est certain que Marie et Joseph, une fois arrivés en ville et pressés par l’enfantement, ont dû chercher à séjourner dans un logement proche. L’Evangile selon Saint Luc (2, 6-7) l’indique ainsi : « Or, pendant qu’ils étaient là, le jour où elle devait accoucher arriva ; elle accoucha de son fils premier-né, l’emmaillota et le déposa dans une mangeoire, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans la salle d’hôtes ».
Sur l’image, quelques jardins intérieurs sont visibles des deux côtés de la rue. On aperçoit, derrière la mangeoire, un poteau noir avec des indications routières et des fragments d’une publicité collée. Plus loin, dans le ciel, on voit des fils électriques. D’ailleurs, les chemisettes accrochées à une corde de séchage ainsi que la végétation et les fleurs font penser que la Nativité a eu lieu pendant la période chaude de l’année comme si on était à Bethléem.
Mais il est important d’indiquer à ce point-ci que dans, les évangiles, on ne trouve pas spécifiée la période de l’année où la Nativité a eu lieu. Bien que par tradition, on célèbre la fête de la naissance de Jésus le 24 décembre, certainement, il serait cruel de représenter la famille avec l’enfant nu dans une rue de Montréal au milieu de la neige. Il est ainsi plus prudent de suivre la tradition des livres d’Heures flamands du XVe siècle, qui représentent la crèche généralement entourée de beaux paysages d’été.
 

No hay comentarios: